Où en sommes-nous de notre relation aux traditions artistiques?

Le travail de création de l’Ecole du Langage Musical est issu d’une réflexion sur notre lien aux traditions. En effet, un regard sur d’autres cultures et pratiques, encore vivantes, permet de mesurer l’appauvrissement de nos propres pratiques artistiques, et plus particulièrement du rapport que chacun entretient au chant, au rythme, à la danse. Et si la France est un pays grand consommateur de “l’objet culturel”, peu de gens ont gardé un rapport direct à la musique.

spectacle “Traditions”

Les ateliers spectacle de l’Ecole du Langage Musical sont nés du besoin de créer un espace spécifique pour la création à côté du cours de formation musicale.

Le projet devait naturellement permettre la rencontre d’artistes et de cultures différentes.

Dans ces ateliers se côtoient ainsi la danse, le chant, le rythme et l’instrument dans des pratiques de traditions populaire et savante.

Nos spectacles réunissent donc des élèves — en particulier enfants et adolescents — et des d’artistes professionnels. Le projet de l’Ecole du Langage Musical met l’accent sur la question de la tradition vivante et de la «ré-appropriation» des outils qui lui sont propres (répertoires de chants, danses, instruments).

Le bharata natyam dans notre création : Il ne s’agit pas de faire un récital formel de bharata natyam, ni de reproduire ce qui se fait en Inde où les gens sont imprégnés depuis l’enfance et depuis des générations. L’originalité de notre projet se trouve dans les arrangements des compositions qui donnent une place à tous les participants sans pour autant faire de concessions musicalement ou au niveau de la chorégraphie.

Environnement : Le parcours d’Hervé Baron à travers le zen et les arts martiaux, sa rencontre avec l’Inde, influencent considérablement l’environnement du spectacle. Avec une organisation interne proche du dojo de pratique des voies japonaises (esthétique, postures par exemple…), la recherche sur le décor s’appuie sur des éléments du Japon (tissus, papiers) et de l’Inde avec les kolams, sortes de motifs décoratifs traditionnels que les femmes indiennes tracent devant les entrées de maisons, temples … Ces motifs sont transmis aux élèves dans le cadre des ateliers.

 

Chants, danse, chansons: ce projet a la particularité de faire revivre un répertoire de chants populaires, médiévaux et autres, mais arrangés en fonction des artistes, de leurs parcours, leurs instruments …




Comments are closed.


ECOLE DU LANGAGE MUSICAL tél. : 09 54 72 90 24 | contact@ecolelangagemusical.org